Intervenants :

Kei KOBAYASHI / Restaurant Kei – Paris 1er

Rita PINNA / Sommelière

Sofia LAFAYE / Journaliste spécialisée en vins et spiritueux

Sylvain Huet – Saké samouraï et organisateur du salon

Cyril DENIS – Journaliste culinaire – présentateur de l’atelier

 

Cette année 2017, le salon offre une « carte blanche » au seul chef parisien récompensé d’une deuxième étoile au guide Michelin 2017 : Kei KOBAYASHI

Ce chef d’origine Japonaise, passionné de culture française, nous propose de découvrir son univers culinaire hors du commun, au travers de quatre accords mets et saké

https://vimeo.com/233119056

 

 

 

 

Pithivier de pigeon au foie gras  :

Pithivier de pigeon de Challans dans une pâte de blé.

 

Le saké :

Établie en 1899 à Ondo, dans la ville de Kure, la brasserie Enoki a été la première à proposer en 1974 du saké Kijoshu, dont la méthode unique d’élaboration utilise de l’alcool à la place de l’eau.

Le Kijoshu est un saké qui possède une densité particulière associée à une douce consistance. Plus on le laisse vieillir, plus il prend une jolie teinte ambrée.

Sa saveur mielleuse et sa robe ambre sont le fruit de huit ans de maturation à température ordinaire

Considéré comme un « OVNI » puisque peu produit dans le monde du saké

Un saké très onctueux, riche et rond. Il est dense, mature, très élégant en bouche avec une finale longue et tendue. Un véritable saké de dégustation superbe à associer avec du fromage ou un gibier

 

 

Dégustation conseillée : frais

Taux d’alcool :   16,5 %

Produit par :  Enoki Shuzo Co., Ltd. – préfecture de Hiroshima

Famille : Junmaï Kijoshu Koshu

Riz :  Nakateshinsenbon

Polissage du riz : 65 % (partie résiduelle)

Valeur d’achat :  +/- 45 € (bouteille de 50 cl)

 

Site internet : http://sake-hiroshima.com/kura/enokishuzo.php

 

L’article en version « pdf » :   Atelier 05 02 – Kei Kobayashi

Partagez sans modération !